Techniques de bioécologie 145.C0


Les pieds dans le fleuve et la tête dans la montagne, vous étudierez les écosystèmes et les organismes qui y vivent, de la bactérie jusqu'à l'orignal. Venez découvrir l'écologie pour contribuer à la protection des écosystèmes et à la conservation de la biodiversité.

Préalables du secondaire

 
  • Chimie de la 5e secondaire (051-504)
  • Mathématiques, séquence Technico-sciences (064-506) ou séquence Sciences naturelles (065-506) de la 5e secondaire

ou
  • Chimie 534
  • Mathématiques 436

 

La formation

Le programme de Techniques de bioécologie du Cégep de La Pocatière vous assure une solide formation technique et scientifique qui vous rend apte à œuvrer dans différents secteurs de l'environnement. Nous formons des spécialistes techniques de la faune et de la flore qui travaillent en nature et en laboratoire à assister des biologistes ou autres professionnels.

 

Le programme du Cégep de La Pocatière se distingue par ses sessions développées autour de thématiques. Tout au long du programme, vous apprenez à mieux connaître le milieu naturel, à développer et à mettre en valeur les ressources tout en assurant leur protection et leur conservation. Le Cégep de La Pocatière est entouré de divers types d'écosystèmes particuliers aux milieux marin, d'eau douce et terrestre.

 

S'offrir les Techniques de bioécologie au Cégep de La Pocatière, c'est, entre autres :

  • Réaliser des projets reliés aux problématiques de notre époque;
  • Évaluer les impacts des activités humaines pour favoriser la conservation de la biodiversité;
  • Participer aux aménagements qui assureront un développement durable;
  • Suivre une formation en géomatique et en biologie moléculaire (identification par l'ADN);
  • Avoir la possibilité de poursuivre des études universitaires grâce à ses ententes DEC-BAC;
  • Élargir ses horizons en participant à des activités étudiantes telles que le club d'ornithologie, le club de plein air ou le groupe environnemental le Cétacé.

 

Les qualités et aptitudes requises

  • Intérêt pour les sciences biologiques et les questions environnementales;
  • Désir d'apprendre et esprit ouvert au regard des nouvelles technologies;
  • Goût de travailler en équipe;
  • Sens de l'observation et une certaine dextérité liée à une bonne dose de minutie;
  • Esprit critique et bonne rigueur scientifique;
  • Esprit d'initiative et de débrouillardise;
  • Disponibilité pour travailler en nature à l'occasion loin de chez vous et à des heures parfois irrégulières;
  • Bonne condition physique.

 

Le marché du travail

L'étudiant réalise un stage de cinq semaines en milieu de travail à la fin de la troisième session. Les stages peuvent se réaliser au Québec, dans d'autres provinces canadiennes et même à l'étranger.

 

Le technicien en bioécologie peut :

  • Effectuer des inventaires de faune et de flore, des analyses de l'eau des lacs et rivières;
  • Participer à des travaux de gestion des populations fauniques et d'aménagement des habitats;
  • Réaliser des études d'impact pour évaluer les effets d'un projet sur l'environnement;
  • Assister des chercheurs scientifiques sur le terrain et en laboratoire;
  • Devenir guide accompagnateur en interprétation de la nature et même travailler à la réalisation de produits d'écotourisme.

 

Les emplois en Techniques de bioécologie se retrouvent dans divers ministères fédéraux et provinciaux, des institutions d'enseignement et des organismes privés de diverses tailles. Le large réseau de contacts du Cégep de La Pocatière a permis à certains de nos étudiants de vivre l'expérience enrichissante de stages ou d'emplois à l'international.

 

La matrice de cours et la pondération
145.C0 Techniques de bioécologie

Le premier chiffre de la pondération indique le nombre d'heures par semaine de théorie, le 2e chiffre, le nombre d'heures par semaine de laboratoires et le 3e chiffre, le nombre d'heures par semaine de travail personnel.


PREMIÈRE SESSION (Automne)

Thématique: « À la découverte de l'écologie et des écosystèmes par l'initiation aux études environnementales ».

Activité intégratrice: « Découverte et description d'un cours d'eau ».

Formation générale

 

Formation spécifique

 

DEUXIÈME SESSION (Hiver)

Thématique: « Description des écosystèmes par des inventaires de la flore et de la faune ».

Activité intégratrice: « Étude d'une communauté d'oiseaux forestiers et de son habitat ».

Formation générale
Formation spécifique

 

TROISIÈME SESSION (Automne)

Thématique: « Approfondissement de la caractérisation des écosystèmes. Analyse des liens entres les organismes vivants et leur milieu ».

Activités intégratrices: « Étude des communautés végétales, animales et fongiques ».

Formation générale
Formation spécifique

 

QUATRIÈME SESSION (Hiver)

Thématique: « Planification et réalisation de projets d'étude concernant les milieux naturels. Intégration de diverses approches pour comprendre les impacts de la qualité du menu sur les organismes vivants ».

Activités intégratrices: « Étude d'une population de poissons et d'une population de cerfs de Virginie dans un ravage ».

Formation générale
Formation spécifique

 

CINQUIÈME SESSION (Automne)

Thématique: « Application de méthodes utilisées pour l'étude des milieux d'eaux douces, marins et terrestres ».

Activités intégratrices: « Diagnostics en milieux d'eau douce, marins et terrestres et analyse de problématiques conséquentes à l'activité humaine ».

 Formation spécifique

 

SIXIÈME SESSION (Hiver)

Thématique: « Intégration en milieu professionnel. Démonstration des compétences développées durant le programme ».

Activités intégratrices: « Communications scientifiques et stage d'intégration en milieu du travail ».

Formation spécifique