Techniques de bioécologie145.C0

Témoignages

 

Jonathan Frenette
Étudiant à la maîtrise en gestion de la faune
Université du Québec à Rimouski (UQAR)


Le programme de Techniques de bioécologie du Cégep de La Pocatière fut pour moi très révélateur et c’est au cours de ces trois années que j’ai découvert tout mon intérêt pour la biologie. Cette technique, très diversifiée et très bien conçue, m’a permis de couvrir plusieurs horizons et d’y trouver mon intérêt en biologie.

Mon stage de fin de technique m’a permis d’obtenir ma première expérience de travail dans le monde de la recherche universitaire. Cette expérience, acquise totalement par l’entremise de mon stage, m’a permis de comprendre et d’aimer encore plus ce domaine. Ce stage s’est déroulé au Nouveau-Brunswick et avait comme intérêt l’impact des perturbations forestières sur les oiseaux. J’ai par la suite débuté un baccalauréat en biologie étant donné que j’en avais l’intérêt et que je voulais aller chercher des outils autres que ceux développés en technique.

Mon apprentissage, effectué au Cégep de La Pocatière, s’est avéré extrêmement utile lors de mon arrivée à l’université. Je considère la combinaison technique/université extrêmement avantageuse pour quelqu’un qui veut effectuer une carrière en biologie. La technique nous donne un esprit de synthèse et une vision des activités sur le terrain qui est très difficile à acquérir ailleurs.

Ma première expérience de travail, qui découlait de mon stage, m’a permis d’obtenir, l’été suivant, un emploi sur les oiseaux nichant en cavité en Colombie-Britannique et tout récemment, un emploi sur les chèvres de montagnes en Alberta. De plus, étant donné que la vulgarisation scientifique est probablement l’outil le plus utile pour quelqu’un travaillant en biologie ou en écologie, les cours de communication et de vulgarisation scientifique donnés au sein du programme sont très pertinents et très utiles pour les futures carrières. Le savoir acquis dans ces cours m’a permis, entre autres, de participer à des colloques de vulgarisation scientifique et de publier un article dans une revue de communication scientifique. Bref, la technique a été pour moi mon point de départ dans le domaine de la biologie et surtout une base solide d’apprentissage pour ma future carrière.