Photo programmes d'étude

Technologie du génie physique 244.A0

(anciennement technologie physique)


Axes de formation

Électronique, programmation et microcontrôleurs

 

 

Nous définissons les technologues en génie physique comme des spécialistes de la mesure et du contrôle de phénomènes physiques. Certains des outils nécessaires pour parvenir à cette fin sont l’électronique et la programmation. Ces disciplines sont présentes partout, dans nos vies comme au travail, car elles sont des composantes essentielles des technologies d’aujourd’hui. C’est pour ces raisons qu’elles prennent une place importante dans la grille des cours du programme de technologie du génie physique.

 

Nous explorons les sujets suivants durant les trois années d’étude:

L’assemblage de circuits et la soudure de composantes électroniques

L’assemblage et la soudure sont des tâches importantes que doit réaliser un technologue en génie physique. Que ce soit pour assembler ou pour réparer un équipement, il est important de connaître les techniques de base de la soudure.

L'électronique analogique

Que ce soit afin de mesurer une température, une pression, une force ou de fournir la puissance requise à un moteur ou une DEL, l’électronique analogique est essentielle.

 

Par exemple, un microphone convertit une onde acoustique en signal électrique analogique alors que le haut-parleur transforme une onde analogique en une onde acoustique. Un autre exemple est la photodiode qui transforme une intensité lumineuse en signal électrique ainsi que la diode laser qui convertit une onde électrique en lumière.
 

L’électronique numérique et la programmation utilisées pour le contrôle et l’analyse
De nos jours, l'intelligence des systèmes passe inévitablement par l’électronique numérique et la programmation. Elles sont partout: les téléphones cellulaires, les automobiles et même les grilles pains pour ne citer que quelques exemples. Il est donc naturel de les retrouver autant dans les laboratoires qu’en industrie.

 

Les outils utilisés sont LabVIEW (programmation graphique pour les ordinateurs), le langage C (microcontrôleurs pour les applications embarquées) ainsi que les langages VHDL (logique programmable aussi pour les applications embarquées).

L’automatisation industrielle puisque quelques fois, c’est la meilleure solution

C’est le cas dans le domaine de la production où la machine qui effectue la fabrication doit fonctionner de longues heures sans arrêt et doit être réparée rapidement lors d’un bris.

 

On utilise également des composantes industrielles lorsque l’environnement d’utilisation est hostile (températures élevées, radiations élevées de toutes sortes, puissances élevées, poussière intense, etc.) ou encore lorsqu’une machine doit s’adapter régulièrement à des changements de configurations mécaniques.

 

Démonstrations :