Page 3 - SOURDINE2013

This is a SEO version of SOURDINE2013. Click here to view full version

« Previous Page Table of Contents Next Page »
SOURDINE • MARS / AVRIL 2013 •
Donc, il y a, à la base, une complicité entre l’audioprothèse
et plusieurs autres programmes techniques du cégep. Nous
sommes d’avis que cette complicité pourra produire une
belle synergie au bénéfice de nos étudiants, mais également
de ceux des autres programmes qui pourront ainsi être
sensibilisés aux réalités de la personne malentendante.
S.: Quelles ont été les démarches entreprises par le
cégep pour décrocher ce nouveau mandat?
D.B.: Tout d’abord, une étude de marché fut réalisée
auprès des employeurs pour évaluer les caractéristiques
des services offerts actuellement, les besoins de formation
ainsi que les demandes éventuelles en services et en main-
d’œuvre dans ce domaine au Québec.
Par la suite, une analyse socio-économique fut réalisée
et cela a confirmé et précisé les besoins de formation
déjà identifiés, particulièrement pour les régions hors des
grands centres urbains. Notons que ces données furent
révisées par les économistes d’Emploi-Québec.
Àlasuited’unavis favorabled’Emploi-Québec,unedemande
d’autorisation fut adressée au ministère de l’Éducation du
Québec (MELS), – qui s’appelle maintenant le ministère de
l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science
et de la Technologie (MESRST) – qui a procédé à l’analyse
de l’ensemble du dossier et a officiellement accordé les
ressources pour le développement du programme à La
Pocatière en juin dernier.
Au total, pour obtenir l’autorisation, le processus s’est
échelonné sur environ deux ans.
S.: Combien comptez-vous accueillir d’étudiants?
D.B.: Présentement, la capacité d’accueil est fixée à 32.
S.: Quels sont les exigences pour être admissible?
D.B.: Les préalables d’admission sont :
L’obtention d’un diplôme d’études secondaires incluant :
— Mathématiques (TS ou SN de 5
e
secondaire);
— Physique de 5
e
secondaire.
S.: Quel est le profil d’un étudiant en audioprothèse et
que doivent être ses intérêts?
D.B.: C’est une profession ayant quatre principaux axes
d’intérêts : la santé (aspect médical), la technologie, la
communication, mais surtout, l’étudiant se dirigeant dans
ce programme doit aimer les gens et désirer aider les
personnes avec difficultés auditives.
S.: Est-ce que ce sera la même formation que celle qui
est donnée au Collège de Rosemont à Montréal?
D.B.: Avant toute chose, j’aimerais dire un mot sur les
pionniers qui ont développé le programme d’audioprothèse
à Rosemont. Le programme à cet endroit existe depuis
d
c
c
p
S
e
D
p
à