Le Cégep et le RCR dévoilent leurs priorités

Alors que la campagne électorale bat son plein, le Cégep de La Pocatière et le Regroupement des cégeps de régions (RCR) interpellent les candidat.e.s de tous les partis politiques afin qu’ils se positionnent clairement sur les principaux enjeux touchant les établissements collégiaux des régions, notamment en matière d’offre de formation, de recrutement et de développement des infrastructures.

Le Cégep de La Pocatière et le RCR demandent notamment l’instauration d’un véritable « réflexe région » afin que soient considérés prioritairement les cégeps de régions dans la création de tout nouveau programme collégial au Québec. Le développement de DEC émergents dans des domaines nouveaux, en collaboration avec les centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT), constitue un autre levier à privilégier afin d’assurer la vitalité et la pérennité des cégeps de régions.

D’autre part, la question du logement représente un enjeu incontournable lorsque l’on parle d’enseignement collégial. Le RCR invite les partis à proposer des solutions concrètes pour favoriser la construction de nouveaux logements abordables pour les étudiants et le personnel des cégeps, afin de contrer la pénurie qui sévit actuellement dans la région.

Le recrutement d’étudiants internationaux constitue également une priorité pour le RCR. Malheureusement, depuis des années, des retards dans la délivrance de permis d’études par le gouvernement fédéral et d’autres obstacles administratifs freinent leur recrutement international. Le RCR appelle les formations politiques à doter le Québec d’un véritable plan d’action afin d'accélérer l’obtention de permis d’études pour les étudiants internationaux.

Le Cégep de La Pocatière

Le Cégep de La Pocatière contribue à la vitalité de la région de la Côte-du Sud, notamment par ses campus situés à La Pocatière et Montmagny ainsi que par ses trois centres de recherches : Biopterre, Optech et Solutions Novika. Connu et reconnu pour sa proactivité et sa capacité à innover, le Cégep souhaite un engagement fort à déployer des ressources au sein du ministère de l’Enseignement supérieur (MES) afin de permettre le développement de nouvelles formations collégiales pour ainsi mieux répondre aux besoins émergents de notre société et d’autoriser prioritairement les cégeps situés en régions éloignées à offrir ces formations. Le Cégep de La Pocatière a soumis des projets en ce sens au MES depuis quelques années, mais rien de concret n’a bougé depuis.

Par ailleurs, le Cégep de La Pocatière possède près de 400 unités de logements étudiants à La Pocatière qui sont entièrement occupées. Des rénovations majeures sont planifiées dans un des six immeubles à logement situés sur la 13e avenue afin d’augmenter notre capacité d’accueil de 25 places, car cet immeuble est fermé depuis plusieurs années en raison de sa désuétude. De plus, une construction est envisagée à Montmagny pour une unité de logement comportant entre 15 et 20 places.

Toutefois, pour rénover l’ensemble de ses logements étudiants, le Cégep estime qu’un investissement d’environ 10 millions est nécessaire et demande que le gouvernement du Québec concrétise cet investissement afin d’appuyer concrètement les efforts déployés par le Cégep pour attirer des étudiants et leur offrir un milieu de vie adapté.

Les demandes du RCR

Offre de formation

  1. Instaurer un réflexe région afin de considérer prioritairement les cégeps de régions dans la création de tout nouveaux programmes collégiaux au Québec
     
  2. Développer des DEC émergents dans des domaines nouveaux en collaboration notamment avec les centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT)

Infrastructures

  1. Soutenir la construction et/ou la rénovation de logements abordables pour les étudiants et le personnel des cégeps de régions«
     
  2. Créer un fonds dédié au développement d’infrastructures innovantes dans les cégeps de régions, afin d’en faire des lieux de synergie et d’innovation pédagogique

Mobilité étudiante

  1. Se doter d’un plan d’action national afin d'accélérer l’obtention de permis d’études pour les étudiants internationaux
     
  2. Développer une passerelle entre le provincial et le fédéral qui facilite l'accessibilité aux permis d'études
     
  3. Accorder une priorité pour le recrutement international aux cégeps dont les effectifs étudiants sont inférieurs à leur devis ou dont les perspectives démographiques sont défavorables
     
  4. Accroître la souplesse du programme Parcours afin d’inciter davantage d’étudiants à découvrir une région québécoise pendant leurs études

Citations

« Les cégeps des régions font face à des défis communs en matière d’offre de formation, de recrutement et d’infrastructures. Nous espérons que cette campagne électorale sera l’occasion pour tous les partis politiques de prendre des engagements forts et concrets pour assurer la vitalité et la pérennité de nos établissements, qui sont des piliers économiques et sociaux dans chacune de nos régions. »

– Marie-Claude Deschênes, directrice générale du Cégep de La Pocatière et présidente du Regroupement des cégeps de régions 

À propos du Regroupement des cégeps de régions

Le Regroupement des cégeps de régions (RCR) est constitué de douze (12) cégeps membres établis dans cinq (5) régions administratives du Québec, soit l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord, la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Le RCR a pour objectifs principaux de se concerter et de se positionner afin d’assurer une offre de formation complète, accessible et adaptée pour les régions « dites » éloignées. Le regroupement contribue à identifier des solutions favorisant le développement régional, l’occupation optimale du territoire québécois ainsi que la vitalité économique des régions et en assure la mise en œuvre pour des régions encore plus fortes.


Article précédent

Article suivant

Rentrée académique : Dévoilement des priorités pour l’année 2022-2023

Lire la suite »

Le Cégep sera l'hôte d'un débat le 21 septembre prochain

Lire la suite »